Inscription newsletter - Flux rss - Connecter sur Facebook Connecter sur Twitter

Votre panier

Votre panier est vide.

Votre compte client

Créer un compte - Mot de passe oublié ?

Actualités :

12.10.17

LUBITSCH, période Allemande, à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

En Novembre 2017, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose de découvrir un cycle inédit sur Ernst Lubitsch. « L'étonnant Monsieur Lubitsch ! » lèvera le voile sur la période allemande du réalisateur, celle où ce dernier faisait ses...

Lire la suite

09.10.17

Monsieur Eddy à l'ouverture du festival Lumière

Eddy Mitchell, dont la passion pour le cinéma est légendaire et contagieuse, sera l’invité d’honneur de l’ouverture du 9ème festival Lumière qui se tiendra le samedi 14 octobre 2017 à la Halle Tony Garnier à Lyon. Bertrand Tavernier,...

Lire la suite

06.10.17

Un inédit de Victor Sjöström

La Direction du patrimoine cinématographique du CNC annonce la découverte d'un film perdu du réalisateur Victor Sjöström. Un film de Victor Sjöström, Judaspengar, réalisé en 1915, considéré jusqu'à ce jour comme perdu a été...

Lire la suite

En ce moment

Visages Villages Agnès Varda

Visages Villages - Éternelle Agnès
Lire l'article

Les derniers articles
publiés sur le site 

25.07.17

Critique

Film : Visages Villages

Éternelle Agnès

Réalisateur : Agnès Varda

Auteur : Myriam Villain

Lire l'article

10.04.17

Chronique DVD

Film : Premier Contact

L’encre de tes yeux

Réalisateur : Denis Villeneuve

Auteur : Florent Barrère

Lire l'article

13.02.17

Critique

Film : Jackie

Les deux Abraham (de Lincoln à Zapruder)

Réalisateur : Pablo Larraín

Auteur : Michaël Delavaud

Lire l'article

Votre choix : David FINCHER  

Numéro : 51

Titre : David FINCHER

Sous titre : Simulacre et réalité

Coordination : Yann Calvet, Jérôme Lauté

Parution : Décembre 2012

Prix : 12 €

Description :

Depuis Seven (1995), son deuxième long-métrage, David Fincher fait figure d’auteur culte auprès du grand public et suscite l’intérêt d’une frange de plus en plus importante de cinéphiles, que la suite de sa filmographie n’a cessé d’élargir (Zodiac en 2007, L’étrange histoire de Benjamin Button en 2008).

Dans son œuvre déjà conséquente, la fiction repose essentiellement sur une distorsion du réel enclenchée par le désir d’un personnage : le vrai découle du faux et cet effet-miroir nous dévoile la nature trompeuse des apparences, au sein d’un monde voué à l’illusion et à la duplicité. Toutefois, la véritable énigme est d’abord humaine : elle s’incarne exemplairement en Tyler Durden dans Fight Club (1999), en Mark Zukerberg dans The Social Network (2010), ou en Lisbeth Salander dans Millenium (2011), et c’est leur opacité existentielle que le cinéaste tente de percer, par le biais d’images qui ne sont que des traces d’existence. De ce point de vue, le travail de Fincher entretient un rapport étroit avec l’œuvre d’Orson Welles, comme en témoigne également ce geste qui consiste à revisiter et à réinvestir la forme puzzle à l’aune de son actualité numérique.

A l’heure où l’on parle d'un remake du Vingt mille lieues sous les mers de Richard Fleischer, d'une possible adaptation du fameux comic book de Charles Burns, BlackHole, ou des deux autres épisodes de la série Millenium de Stieg Larsson, la Revue Eclipses consacre son volume 51 à David Fincher, à la fois héritier de la tradition des grands studios et ouvert sur l'avenir.

Format :

Quantité : Ajouter au panier

Lire un extrait Consulter le sommaire
 
 
En stock
     
 

Les derniers commentaires  

Linexia
Développement et référencement de sites web