Inscription newsletter - Flux rss -

Votre panier

Votre panier est vide.

Votre compte client

Créer un compte - Mot de passe oublié ?

Actualités :

25.02.20

Arnaud Desplechin a reçu le 16e Prix Jacques Deray du film policier français pour "Roubaix, une lumière".

Samedi 22 février 2020 à 19h à l’Institut Lumière de Lyon, le réalisateur Arnaud DESPLECHIN a reçu le 16ème Prix Jacques Deray du meilleur film policier français de 2019 pour Roubaix, une lumière, produit par Pascal Caucheteux, en...

Lire la suite

08.02.20

Actu parution : Pier Paolo PASOLINI - 3 scénarios inédits

Trois scénarios écrits par Pier Paolo publiés en France par les Éditions de Grenelle : La Ricotta, publié il y a quelques années, mais proposé ici dans une nouvelle traduction, et deux textes complètement inédits, La Terre vue de la Lune et...

Lire la suite

06.02.20

Actu parution : "Anthologie des dystopies", par Jean-Pierre ANDREVON.

Anthologie des dystopies. Les mondes indésirables de la littérature et du cinéma, par Jean-Pierre ANDREVON. Dictatures totalitaires, règne des écrans, apocalypses nucléaires, rébellion des machines, catastrophes climatiques, famines poussant...

Lire la suite

En ce moment

Invisible Man Leigh Whannell

Invisible Man - Les possibles du champ
Lire l'article

Les derniers articles
publiés sur le site 

30.03.20

Critique

Film : Invisible Man

Les possibles du champ

Réalisateur : Leigh Whannell

Auteur : Michaël Delavaud

Lire l'article

23.10.19

Chronique

Film : L'Étrange Festival 2019

Notes sur l'Étrange Festival 2019

Réalisateur : L'Étrange Festival

Auteur : Michaël Delavaud

Lire l'article

28.06.19

Critique

Film : Sibyl

Diffractions

Réalisateur : Justine Triet

Auteur : Michaël Delavaud

Lire l'article

Votre choix : Douglas SIRK  

Numéro : 46

Titre : Douglas SIRK

Sous titre : Le goût des larmes

Coordination : Youri Deschamps

Parution : Juin 2010

Prix : 10 €

Description :

De sa période allemande jusqu’à l’âge d’or du studio Universal, Douglas Sirk s’approprie les canons du mélodrame en envisageant le genre essentiellement sous l’angle de ses potentialités formelles et stylistiques. Très tôt, le cinéaste développe un goût prononcé pour les portraits de femmes meurtries, au travers desquels il ausculte les modalités de l’asservissement involontaire, les rituels sociaux et le type de comportements que ces derniers conditionnent.

Les grands mélodrames qui constituent le sommet de la carrière de Douglas Sirk portent le genre à son plus haut degré d’accomplissement (Le Secret magnifique, Demain est un autre jour, Ecrit sur du vent, Mirage de la vie), et s’attachent à la description d’un même milieu, la classe moyenne aisée, élue comme arène et théâtre privilégiés de l’affaiblissement (voire de la remise en cause) des structures idéologiques, psychologiques et sociales les plus enracinées. Ce volume d’Eclipses revient sur l’essentiel de l’œuvre de Douglas Sirk, au travers d’études d’ensembles et d’analyses détaillées. 

Format :

Quantité : Ajouter au panier

Lire un extrait Consulter le sommaire
 
 
En stock
     
 

Les derniers commentaires  

Linexia
Développement et référencement de sites web