Inscription newsletter - Flux rss -

Votre panier

Votre panier est vide.

Votre compte client

Créer un compte - Mot de passe oublié ?

Actualités :

02.12.22

Éclipses n°71 : Invasion John CARPENTER

John CARPENTER a eu un jour pour son propre compte une formule qui raconte beaucoup, tant de son esprit que du statut particulier dont il a écopé : « En France, je suis un auteur. En Allemagne, je suis un cinéaste. En Grande-Bretagne, je suis un...

Lire la suite

28.06.22

ÉCLIPSES 70 : PAUL THOMAS ANDERSON

Après neuf longs métrages, Double mise (Sydney / Hard Eight, 1996), Boogie Nights (1997), Magnolia (1999), Punch-Drunk Love (2002), There Will Be Blood (2007), The Master (2012), Inherent Vice (2014), Phantom Thread (2017) et le formidable...

Lire la suite

13.06.22

Décès de l'acteur Philip Baker Hall

On apprend ce jour le décès de l'acteur Philip Baker Hall, acteur de second rôle, certes, mais qui a su imposer sa présence dans plus de 100 films.Il est notamment à l'affiche de trois titres importants de Paul Thomas ANDERSON, dont Hard Eight...

Lire la suite

En ce moment

Le Locataire Roman Polanski

Le Locataire - Elle et l’huis clos (3/3)
Lire l'article

Les derniers articles
publiés sur le site 

19.04.12

Revoir

Film : Le Locataire

Elle et l’huis clos (3/3)

Réalisateur : Roman Polanski

Auteur : Youri Deschamps

Lire l'article

17.04.12

Revoir

Film : Rosemary's Baby

Elle et l’huis clos (2/3)

Réalisateur : Roman Polanski

Auteur : Youri Deschamps

Lire l'article

16.04.12

Revoir

Film : Répulsion

Elle et l’huis clos (1/3)

Réalisateur : Roman Polanski

Auteur : Youri Deschamps

Lire l'article

Votre choix : Martin SCORSESE  

Numéro : 35

Titre : Martin SCORSESE

Sous titre : Poétique du débordement

Coordination : Youri Deschamps

Parution : Février 2003

Prix : 10 €

Description :

L’aptitude au débordement demeure la caractéristique première du cinéma de Martin Scorsese, comme de tous ses personnages. Qu’il se manifeste par le verbe ou par la violence physique, le « trop-plein » s’évacue invariablement dans l’apocalypse, qu’elle soit domestique (Alice n’est plus ici, Les Nerfs à vif), conjugale (Raging Bull ou Le Temps de l’innocence, sur le mode du refoulé), individuelle (Taxi Driver, La Valse des Pantins, After Hours, A Tombeau ouvert), communautaire (Gangs of New York) ou bien encore tribale (Les Affranchis, Casino).

Infatué de lui-même, le personnage scorsesien est donc tiraillé par un profond paradoxe, hanté tout entier par l’horror vacui, la peur du vide, un paradoxe qui l’habite au plus profond et qu’il s’emploie à cacher au reste du monde.

VOLUME ÉPUISÉ EN VERSION PAPIER. DISPONIBLE UNIQUEMENT EN PDF.

Format :

Quantité : Ajouter au panier

Lire un extrait Consulter le sommaire
 
 
En rupture de stock
     
 

Les derniers commentaires  

Linexia
Développement et référencement de sites web